L'amant en culotte courte d'Alain Fleischer (2006)

Publié le par Marion L.

L'amant en culotte courte d'Alain Fleischer (2006)

Un amant en culottes courtes à travers un texte autobiographique. Une ode à la femme.

     Alain avait treize ans en 1957 alors qu'il passe le mois de juillet en Angleterre, chez la famille Buss pour perfectionner sa maîtrise de la langue.

     Sauf qu'il n'est pas le seul invité. Il y a aussi Kate, les enfants Buss, et surtout, la sublime et belle Barbara, vingt ans. Même si elle est de sept ans son aîné, naquit entre eux une aventure amoureuse et sexuelle. Il tente de la séduire.

     Il pense être habité par deux personnes, lui encore un garçon en culottes courtes, mais plus tout à fait, car un homme en devenir. Cohabitent alors cet homme attiré par cette femme, par son désir érotique et ce gamin en culottes courtes, attaché à ses jeux d'enfant et à son univers d'enfance. Il ne veut pas grandir, sauf quand l'autre, plus adulte, fait surface.

     Le résumé de couverture en dit beaucoup et bien mieux que moi : "Alain Freischer interroge le mystère d'une relation et d'événement dont la force a déposé une empreinte d'une précision insoupçonnée, que seule l'écriture, dans sa fonction archéologique, permet de faire émerger des sables de la mémoire."

     C'est cela, il se replonge dans cet instant de son passé. Il avoue lui-même parfois tenter de se souvenir et de ne plus être très sûr de ce qu'il a précisément ressenti à certains moments.

     Le livre est séparé en plusieurs parties. Dans la première, cela se passe avant, alors qu'il découvre la sexualité sans la vivre lui-même. Notamment à travers une phrase écrite dans les toilettes publiques. Il explique son envie de ne pas grandir, de rester en culottes courtes malgré ses changements morphologiques. Puis la "première fois" que l'on devine avec Barbara. On suit aussi son arrivée dans la famille, on le voit poser ses marques avant cette fameuse première fois. Là, ce sont les plusieurs nouvelles fois, puisqu'il expérimente plusieurs nouvelles choses, de nouvelles expériences. On l'observe désirer cette femme, mais tenir à la construction de son avion, l'écriture de lettres à sa grand-mère... comme un bon petit garçon. Enfin, les autres fois, car Alain, malgré ses frayeurs de jeune garçon, cherche encore le contact et l'amour de Barbara.

     Les premières scènes érotico-pornographiques sont basées sur la découverte de la sexualité et du corps de la femme par ce jeune garçon de treize ans. Mais ensuite cela devient une ode à la femme, avec un côté tendre et admiratif. Il est en adoration devant ce corps, c'est plus que de l'attachement ou du désir, c'est plus, c'est transcendant et beau.

     N'oublions pas, toutefois, qu'il n'a que treize ans...

Une histoire autobiographique, une romance qui s'achève dans une poésie à la gloire de la femme à travers Barbara.

Marion (Source image : médiathèque de Neuville)

Publié dans Erotique

Commenter cet article