Les oubliés 1 : Derniers jours de Léna Jomahé (2017) SP

Publié le par Marion L.

Les oubliés 1 : Derniers jours de Léna Jomahé (2017) SP

Merci aux éditions Plume blanche pour ce service presse en vue de l'été. Un problème avec internet m'a empêchée de le publier en heure et en temps, je m'en excuse.

      Roman dystopique. La IVème Guerre Mondiale a frappé il y a quelques siècles. Obligeant les survivants à se regrouper sous des dômes, l'air extérieur étant irrespirable et mortel. Le NOM (nouvel ordre mondial) contrôle tout, regroupé dans plusieurs grandes villes.

      Dès que les adolescents ont seize ans, ils vivent ce qu'ils appellent la Rafle. Ils passent des tests et sont envoyés exercer des métiers en lien avec les résultats (ce qui nous rappelle Divergente.) Ils peuvent devenir ouvriers, cueilleurs, Grands ou dirigeants, par exemple. Avec une formation de deux ans, c'est ainsi.

     Eléa a déjà vécu cette épreuve avec sa soeur Anaïs. A présent, c'est son tour. Ce qui la terrifie le plus ? Ce qui fait peur à tous, devenir un oublié. Les oubliés sont les adolescents qui disparaissent suite aux tests. Personne ne sait où ils sont, ni s'ils existent encore.

      Voilà la base de cette histoire. Puisque bien sûr, un groupe de rebelles tente de détruire ce système corrompu. Comme dans presque toutes les dystopies.

      L'idée de base est intéressante. Ce qui m'a gênée ? L'histoire d'amour. Trop présente, trop subite, et même un peu trop facile. Peut-être est-ce voulu de la part de l'auteure vis-à-vis d'un autre personnage et de la fin. Mais j'ai trouvé dommage que l'histoire d'amour empiète autant sur le reste.

      La personnage principale relève elle-même un autre point : on dirait des enfants qui s'occupent de problèmes d'adultes. Et c'est vrai, sentiment renforcé par ce même personnage. Toujours dynamique, une vraie girouette (elle le dit elle-même.) Un type de personnage qu'on n'a pas l'habitude de voir, parfois trop excentrique pour paraître crédible. Elle ne m'a pas donné cette impression parce qu'elle m'a rappelé une de mes amies. Il n'y a qu'à retirer les phases de colère (très ado, bien vu), et y rajouter une peur de s'engager et d'être enfermée, et c'est mon amie.

      Pourtant, j'ai presque envie de lire le tome 2, pour continuer cette histoire d'amour. Elle m'a gênée dans la lecture, mais la fin - que l'on voit arriver assez vite - me donne envie de voir comment ça va se terminer (et surtout si j'ai deviné juste.) Je suis curieuse (plus que pour le reste de l'histoire, effacé par ce couple.)

Marion (Source image : Babelio)

Retrouvez le livre sur le site officiel de la maison : http://plumeblanche-editions.fr/boutique/home/8-les-oublies-lena-jomahe-9791094786000.html

Commenter cet article