Maya Fox 2012 de Silvia Brena et Iginio Straffi (2012)

Publié le par Marion L.

L'apocalypse annoncée par les Mayas doit arriver le 21 décembre 2012. La Terre va alors connaître un bouleversement et la vie connue jusqu'ici sera chamboulée, détruite pour une nouvelle ère.

Maya Fox 1 de Silvia Brena et Iginio Straffi

Maya Fox, 2012, tome 1 : La prédestinée :

     Maya est une adolescente de dix-sept ans qui doit affronter les problèmes de son âge : gérer ses sentiments pour Trent, subir les attaques sarcastiques de la peste du Lycée, Stacy, passer du temps avec sa meilleure amie Flo, assister à des cours qui l'ennuient, mais surtout, se relever après le meurtre sanglant de son père, et devoir vivre avec sa mère, Megan, qu'elle ne supporte pas.

      En parallèle, nous avons Megan, profileur pour la police Londonienne. Elle s'est acharnée pendant trois ans pour trouver le meurtrier de son mari, David. Et une fois en prison, les choses ne s'arrêtent pas. Il continue à la hanter, et lorsqu'il s'échappe, c'est la panique.

      De plus, pour corser le tout, Maya se découvre un pouvoir. Son père décédé peut communiquer avec elle, à son plus grand bonheur. Seule Flo est mise au courant.

     A côté, Megan doit enquêter sur la disparition de six jeunes filles, toutes nées en 1991.

      Il s'agit donc d'une histoire qui mêle enquête policière et paranormal, pour un public adolescent. Un mélange intéressant, même si l'aspect policier est assez mal tourné. A certains moments même, nous n'y croyons pas, ils ne nous paraissent pas crédibles. Et c'est vraiment dommage que ce côté de l'histoire vienne gâcher le rendu final 

      Des idées intéressantes qui promettaient un bon cocktail : une héroïne pas comme les autres, quelque chose d'aussi populaire que la fin du monde en 2012, les pouvoirs de Maya, un tueur en série qui veut du mal à la jeune fille...

      Les lettres du tueur à Megan ne font pas avancer l'histoire, mais elles apportent un petit quelque chose. Malheureusement il se répète pour lui dire qu'elle est débile. Surtout comparé à lui et au "Prof".

      Un bon livre en général, malgré cette déception de la partie policier. Les voilà qui s'extasient d'un rien, changent d'avis sans raison... pour les besoins de l'histoire, certes, mais un peu de délicatesse aurait été la bienvenue.

Maya fox 2 de Silvia Brena et Iginio Straffi

Maya Fox, 2012 : tome 2 : le carré magique :

     Nous sommes quelques minutes seulement après le premier tome. Ce n'est qu'après que nous effectuons une ellipse temporelle où Maya doit apprendre à surmonter la peur qu'elle a subi. Le tueur s'est enfui et continue à écrire des lettres à Megan, la mère de Maya.

     Personne encore n'a deviné qu'elle était la prédestinée. Mais dès les premiers chapitres nous savons enfin à quoi peut servir un prédestiné, et pourquoi le "prof" en recherche.

     L'histoire avance. Gacy espère encore trouver la perfection, même si ses projets mettent en péril ceux du "prof" qui aimerait avoir Maya.

     Comme l'aspect policier est mis en arrière, au loin, ce livre présente moins de défauts que le premier.

     Nous sentons que les auteurs ont fait des recherches, et la bibliographie à la fin vient le confirmer. Ce livre ressemble à un Dan Brown pour adolescents. Pas de complot, rien, mais une prophétie, un secret de l'univers.

     Ce que j'aime bien : le mot "secte" revient. A croire que le "prof" et les autres sont persuadés de leur "mission" mais qu'en vrai, vu de l'extérieur, cela ressemble bien plus à une croyance et non des faits réels, à un endoctrinement de plusieurs personnes. Même si Maya entend bien les personnes mortes.

     Tout cela pour dire que même après deux tomes, le mystère reste entier.

     Un livre qui peut trouver ses lecteurs. Pour ceux qui veulent lire du Dan Brown plus accessible, peut-être. Pas transcendant, mais se laisse lire.

Maya Fox 3 de Sylvia Brena et Iginio Straffi

Maya Fox, 2012 : tome 3 : demain l'apocalypse :

      Maya est en Italie, là où ses ennemis voulaient qu'elle soit. Nous nous attendons donc à ce qu'il se passe quelque chose et... non. Les auteurs se contentent de répéter ce qui a été déjà dit de nombreuses fois dans les deux premiers : le carré magique, les chiffres de Fibonacci...

      Bref un départ fade qui n'est pas très utile à l'histoire. Est-ce la subite chaleur de ce fin juin 2014 qui m'ennuie dans ma lecture, ou le livre qui ne m'entraîne pas ? Il faut attendre plus de 300 pages pour un peu de suspens. Et la fin avec ce croisement des protagonistes.

     Ce tome 3 se concentre sur la secte responsable de tout cela. Le policier revient mais à l'ancienne cette fois. Ce qui le rend plus abordable.

       C'est le piège des livres ésotériques de ce genre dans lequel il ne faut pas tomber. Le carré magique est si important qu'il revient trop souvent, entre ceux qui en sont obsédés et ceux qui le découvrent. A petite dose c'est utile, pour ne pas perdre le lecteur, mais là c'est trop.

       Nous sentons que les choses avancent toutefois, et que quelque chose se referme : un piège, une boucle, quelque chose d'autre ? La fin vient rattraper le début. Nous revenons à une histoire d'amour, un amour inconditionnel et incommensurable ! et à une jeune fille avec des pouvoirs.

     Cette série me laisse... mitigée.

Maya Fox 4 de Sylvia Brena et Iginio Straffi

Maya Fox, 2012 : tome 4 : la révélation :

Je ne sais pas si je l'ai lu, mais je ne retrouve nul part mes notes. Cette série ne me laisse pas un bon souvenir. Dommage.

Marion (Source des images : bibliothèque départementale de la Vienne)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article