Trilogie de l'empire. Tome 3 : Maîtresse de l'Empire de Raymond E. Feist et Jenny Wurts (2004)

Publié le par Marion L.

Trilogie de l'empire. Tome 3 : Maîtresse de l'Empire de Raymond E. Feist et Jenny Wurts (2004)

Encore un volume complet, riche et captivant. La trilogie s'achève.

     Le second volet se terminait sur une note positive. Mara devenait Pair de l'Empire, ce qui devait lui assurer une certaine sécurité. Mais c'était sans compter sur ses ennemis et notamment Jiro des Anasati. Mara verra des êtres chers s'éteindre. La guerre est déclarée. Mais les Robes Noires interviennent. Mara comprend que pour un royaume plus sûr, plus juste, dans lequel sa famille serait en sécurité, et où les vies ne seraient plus gaspillées inutilement, il lui faut affronter les ennemis les plus dangereux de l'Empire... les Robes Noires.

Un livre captivant. Lui aussi pourrait être une trilogie à lui tout seul. Les auteurs savent manier les intrigues, alternant les moments calmes et heureux avec les instants de danger, de peine, de sacrifice, de haine et de suspens.

Mara partira, voyagera, affinera son esprit et sa sagesse. Et comme elle est Pair de l'Empire, la chance est avec elle. Je pense qu'il s'agit avant tout de sa capacité à s'adapter, malgré son éducation et ses croyances, elle comprend les autres et sait se mettre à leur niveau, sans jamais s'abaisser.

Les cent dernières pages, comme les quelques mètres avant l'arrivée d'une course, sont intenses en sensation. Les ennemis nombreux de Mara la pourchassent dans le but de l'éliminer. Son ennemi mortel va gagner... le coeur du lecteur palpite et la lecture s'accélère.

J'ai passé un bon moment avec Mara et les siens. Elle m'a marquée. C'est un personnage très intéressant. Elle est forte mais sans exagération. Elle a des défauts et des faiblesses. Et malgré sa chance légendaire, elle nous parait humaine. Voici un livre profond et très adulte.

Parlons de la fin, sans trop en dire. J'ai trouvé que c'était trop "happy end". Les choses s'enchaînent. Je vois l'indignation de ceux qui l'ont lu puisque l'un des plus gros sacrifices de Mara est à la fin. Oui, la fin est très bien, mais quelque chose, à la toute fin, sonne happy end, un peu à l'américaine. J'ai presque eu la sensation que ça ne ressemblait pas au reste de l'histoire.

En tout cas voici une trilogie qu'il faut découvrir de toute urgence. De mon côté, je vais remercier l'amie qui me l'a si chaudement conseillé.

Marion (Source image : Babelio)

Commenter cet article