Shadow House, tome 1 : la maison des ombres : la rencontre de Dan Poblocki (2017)

Publié le par Marion L.

Shadow House, tome 1 : la maison des ombres : la rencontre de Dan Poblocki (2017)

Tremblez !

  • Poppy vit dans un orphelinat. Elle voit une fille dans les miroirs. Tout le monde la croit folle. Elle apprend alors qu'elle a de la famille qui la recherche, à Lakspur.
  • Azuma a perdu sa soeur. Pour passer à autre chose, elle cherche un pensionnat. Elle trouve celui de Lakspur.
  • Marcus est un musicien prodige. Il entend une mélodie. Un jour, il reçoit une lettre d'une école, celle de Lakspur.
  • Dash et Dylan sont jumeaux et acteurs célèbres. Leur rôle en commun dans une série va disparaître. Un producteur les contacte pour un nouveau rôle. Ce sont les studios Lakspur.

     Tous sont attirés vers cet étrange manoir qui renferme des horreurs. Ils cherchaient le rêve, ils y trouvent une prison cauchemardesque. Vide ? Non.

     Ce livre me rappelle le film "Hantise", adapté d'une version en noir et blanc : "la maison du diable". Des personnes différentes, mais toutes avec un lien, se retrouvent dans une maison hantée. Ils ont été conviés ici, mais pas par ceux qu'ils pensaient. Il y avait aussi un lien fort entre l'héroïne et la maison. Que l'on retrouve ici avec Poppy.

     Il y a une tension dans le livre, sans que ce soit effrayant. C'est plus dérangeant et intriguant. Que font-ils ici ? Que va-t-il se passer ? Qui sont ces enfants aux masques d'animaux ? Que veut la maison ?

      Un premier tome qui place l'histoire avec brio. Ce n'est pas intense d'épouvante mais il y a une atmosphère, un quelque chose qui apporte beaucoup.

     Nous avons envie de connaître la suite, de savoir comment ils vont s'en sortir.

     Parlons des illustrations. Les pages noircies contribuent sûrement à l'atmosphère oppressante du livre. Et les photos nous aident à percevoir certains moments. Elles sont là pour rendre, peut-être, plus effrayants les passages où elles apparaissaient. Elles enrichissent, mais l'imagination est souvent plus effrayante que l'image.

Tout le livre tente à contribuer à cet atmosphère. Ce livre m'intrigue et me rappelle assez "Hantise" pour que j'aime bien. J'aurais aimé plus de palpitations cependant.

A suivre avec le prochain tome.

Marion (Source image : babelio)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article