L'amour, mode d'emploi de William Nicholson (2011)

Publié le par Marion L.

Le premier amour, et la première fois. Un coup de cœur pour un joli livre.

     Nous avons deux adolescents qui découvrent l'amour et les premières fois qui en découlent. Maddy Fisher, dix-sept ans, décide de tomber amoureuse. Elle sait que prendre cette décision ne changera rien, mais elle espère précipiter le destin, et c’est ce qui se passe. Elle apprendra à ses dépens que ce n’est pas aussi facile et que le premier amour peut rimer avec premier chagrin. En parallèle, nous avons Richard Ross, lui aussi a dix-sept ans et subit son propre chagrin d'amour. Maddy tombe amoureuse de Joe Finnigan car il est beau. Rich aime Grâce parce qu’elle est belle, même s’il sait qu’il n’a aucune chance. Sauf que l’amour ne se décide pas comme ça, on ne peut prédire qui on va aimer. Le plus dur est-il d’aimer ou d’être aimé ? D’avoir peur que personne ne nous aime un jour, ou de ne jamais aimer ? Rich découvre toutes ces choses avec l’aide d’un livre prêté par son professeur.

     Ils se cherchent, cherchent à comprendre.

      Maddy découvre comment fonctionnent les garçons. Des filles plus "expertes" la conseillent et lui certifient que les mecs sont tous les mêmes, qu’ils ne pensent qu’au sexe, ne peuvent pas aimer, et sont tous des « conn** » en puissance si ce n’est pas encore le cas. Maddy s'en fait sa propre idée à l'aide des garçons qui croisent sa route. Et si, au final, les garçons n'étaient pas tous les mêmes ?

     Ils ont dix-sept ans, mais voilà un sujet universel qui peut être appliqué à tout âge, même si deux trois petites choses changent. Ce livre parle du premier amour, de l’amour dans ses débuts, à l'adolescence, et de la première fois.

     Un très joli livre, plein d’innocence. Une manière de découvrir l’autre, comme dirait l’auteur : « pour expliquer aux filles ce que ressentent les garçons et aux garçons ce que ressentent les filles ». Car nous voyons l’un et l’autre à travers Maddy et Rich. La sensibilité de chacun dans cette phase où les hormones sont reines, au pays de la première fois sur beaucoup de choses. Car il y a bien les deux dans le livre. On tâtonne dans le monde de l’autre pour savoir ce qu’il ou elle ressent. Mais aussi comment son corps fonctionne, le sien et celui de l’autre. Un livre parfait (pourquoi pas) pour les adolescents intéressés par ces questions.  Pour ceux qui recherchent des semblants de réponse dans la littérature. Ou pour les plus grands, car cela se lit avec chaleur, sans nostalgie. Il y a une certaine innocence, celle que n’ont plus les personnages plus âgés de ce livre. Je ne sais pas si c’est voulu. Mais c’est dommage de quitter cet état en grandissant, de ne pas rester comme ça, à rêver d’amour.

     Le titre est « l’amour, mode d’emploi », mais il n’y en a peut-être pas, ça frappe sans prévenir, ça ne se décide pas vraiment (pas à se stade en tout cas, ne négligeons pas le pouvoir du cerveau.) Pour les filles, certaines, tous les mecs sont des salauds. Dans cette histoire, c’est très mitigé quand même.

     A découvrir. Un très beau livre où même les passages sexuels n’ont rien de vulgaires comme on trouve parfois, car il demeure un petit quelque chose de très joli. Ce n’est plus juste un acte physique, charnel pour combler des désirs, des envies, où on se contente d’en jouir. Non, ça va plus loin, il y a encore cet amour nouveau, cette innocence malgré tout.

     Je l'ai complètement dévoré. J’aurais pu continuer à le lire sur plusieurs pages encore si elles avaient existé, sans aucun problème. Je le recommande vivement. Un réel plaisir, et un autre livre dévoré plus vite que prévu. Un coup de cœur assuré.

     Bref, ne réfléchissons plus, laissons-nous emporter par ce livre et la vie adolescente de ces jeunes gens (Cath, Joe, Grâce, Rich et Maddy.)

Marion (Source image : Electre)

Commenter cet article

L
J'ai feuilleté tes précédents articles et me suis arrêté sur celui là.<br /> J'aime bien les histoires tirées de la vie au quotidien.<br /> L'histoire est mignonne et permet de faire remonter les souvenirs de l'adolescence.<br /> <br /> Lille rédactrice de :<br /> <br /> Http://ongagneapartager.wordpress.com/
Répondre
M
Effectivement ^^.