Gone, tome 5 : la peur de Michael Grant (2012)

Publié le par Marion L.

Gone, tome 5 : la peur de Michael Grant (2012)

Lu et article écrit en 2014. Retour dans la zone où la peur secoue nos personnages! Le dôme s'assombrit...

     On continue notre chemin dans la « zone »... Encore de nouvelles morts, des obstacles à franchir, des plans machiavéliques à déjouer avec plus ou moins de succès, des alliances étranges, des compromis, de nouvelles fautes… Des taches apparaissent sur le dôme. Elles effraient car elles vont bientôt tout recouvrir et occulter la lumière du soleil, ce qui entrainera forcément la panique, la famine, ou des incendies.

    Cette fois on s'intéresse aussi à ce qui se passe en-dehors du dôme auprès de Connie Temple, la mère de Sam et de Caine. On sait enfin ce qui se passe de l’autre côté et cette nouveauté prendra tout son sens à la fin. Encore une chute, une sorte de Cliffhanger.

     C’est intéressant et plusieurs éléments m’ont paru d’un coup plus clair. Pourquoi le gaïaphage leur disait la vérité ? Pourquoi se débarrasser d’eux ? Pour être seul avec Némésis ? Sauf qu’Astrid est passée par là... Que de changements qui se profilent à l’horizon avec une fin pareille ! Entre le nouveau personnage et la nouvelle apparence du dôme. Là normalement, je suscite l’intérêt sans révéler.

     Encore une fois on applaudit le virtuose de l’auteur. Impression d’un tome en trop ? Non. On ne se lasse pas vraiment, même si je découvre que suivre la même série en une fois n’est pas ma préférence finalement.

     Les livres se suivent tellement bien que je ne sais plus où s’arrêtait le 4 et où commençait le 5 avec exactitude... Soucis. En tout cas, le tome 6, « lumière », sera le final. On peut imaginer un bout du scénario grâce au 5. Je laisse l’auteur me surprendre et utiliser son imagination.

     Car c’est là que se trouve sa force ! On peut deviner des événements futurs, mais on ne peut pas les présager, se dire "il va se passer ça ou ça". Non, il se passe autre chose, un élément qu’on ne pouvait prédire intervient et vient chambouler le tout. Et ce dans chaque tome. Pour cela que j’attends vraiment le tome 6 ; et savoir comment l’auteur va agencer tout ça pour les faire sortir et mettre un terme à cette histoire. Bien sûr, il aurait pu y avoir moins de tomes, mais autant en faire si c’est bien fait et contenter des lecteurs avides et très demandeurs (moi par exemple.)

     Une bonne série qui, toutefois, me laisse quelques réserves, car elle s’adresserait à des jeunes lecteurs qui aiment déjà lire. Pas à tous. Sinon elle est excellente, l’auteur nous tient avec ses personnages qui évoluent devant nos yeux et ne nous lâche plus.

Marion.

Commenter cet article