Au-delà des étoiles 1 de Beth Revis (2014)

Publié le par Marion L.

Au-delà des étoiles 1 de Beth Revis (2014)

      Amy est cryogénisée avec ses parents. Elle doit dormir 300 ans, le temps pour un vaisseau de rejoindre une nouvelle planète. Cent personnages endormis, spécialistes importants, sont là… et Amy. Or, elle est réveillée trop tôt. Quelqu’un a essayé de la tuer. Et ce n’est pas tout, puisque cette personne s’en prend à d’autres endormis. Qui ? Dans quel but ?

     Amy découvre un nouvel univers, la vie très particulière dans ce vaisseau. Les gens obéissent, semblent amorphes. Seuls les fous qui résident à l’hôpital paraissent normaux. Et que fait-on des personnes âgées ? En bref, des secrets sur tout, partout, tout le temps. Et Elder, le futur Doyen (chef) en formation veut les découvrir. Il ne supporte plus le silence du Doyen. Il mène son enquête et Amy se joint à lui. Il leur faut découvrir le coupable et percer les mystères du vaisseau, tout ce qu’on leur cache.

     Ce n’est donc pas seulement de la SF. Nous sommes dans l’espace, 150 ans plus tard (ou plus…) Mais cela semble être une excuse pour obtenir un huis-clos et une société inventée de toute pièce. Le roman tourne surtout autour de l’enquête et des mystères. Nous avons donc ici une dystopie qui se déroule dans un vaisseau.

     Qu’est-ce qu’un homme est capable de faire pour gouverner sans risques un vaisseau entier quand un terrible secret risque de soulever un mouvement de foule, une colère collective ? Si on prend un même individu, même ADN, même tout, est-il tout de même la même personne ?  Ou cela ne suffit pas à faire un être humain et influencer sa personnalité ? Au passage d’une histoire, des questions sont soulevées.

     Un livre intéressant. Un peu fade peut-être ou mon état d'esprit au moment de la lecture n'était pas le bon ; ou je pensais qu'il s'agissait d'un one-shot et que l'auteur ne rentrait pas assez dans l'histoire, dans son univers, mais il s'agit d'un premier volume, ce qui explique tout. Mais avec lequel on passe un bon moment (je l'ai lu d'une traite). Il nous rappelle un peu les 100, les sentiments exacerbés en moins. Un livre qui plaira sans doute autant aux lecteurs de dystopie que de SF pure. L’auteur nous entraîne sans peine dans son univers.

En attente du tome 2.

Marion (Source image : Electre)

Lien vers le tome 2 : c'est par ici

Commenter cet article