Les aventures d'Alex Rider, 9 : Le réveil de Scorpia d'Anthony Horowitz (2011)

Publié le par Marion L.

Les aventures d'Alex Rider, 9 : Le réveil de Scorpia d'Anthony Horowitz (2011)

Dernière aventure d'Alex Rider... ou comment détruire un enfant...

     Dès le début, le ton est donné. Scorpia est de retour avec de nouveaux membres et fera tout pour récupérer sa réputation. Attention à tous ceux qui se mettront en travers de leur chemin. Ils ne le disent pas vraiment au début, mais surtout attention à un certain Alex Rider s'il fait quoi que ce soit. Ils le connaissent et s'en méfieront. Mais surtout l'accent est mis sur ce nouveau membre qui accepte la mission : rendre des œuvres d'arts d'un musée anglais aux grecs. Un psychopathe qui ne ressent rien et rêve qu'une unité de calcul porte son nom : celle pour la douleur, pour la quantifier comme on le fait avec la température, la pointure... Un fou furieux. Avant même de connaître la mission d'Alex, on sait déjà que ce sera très difficile et que les méchants sont horribles. Alors que la plupart des anciens tomes commençaient par la manière dont Alex s'engageait dans les missions, celui-ci débute par la découverte des méchants.

     Dernière aventure d'Alex Rider. Scorpia piège le MI6 et se sert d'Alex qui part en Egypte pour cette dernière mission. Et cette fois Alex en sort profondément changé. Un sadique a trouvé le moyen de le briser. Avec le garçon qui en revient : soit c'est vraiment fini, soit il ne ressent plus rien et peut se lancer dans l'espionnage comme une manière de s'autodétruire.

     On est si habitué au monde d'Alex, que l'événement qui le brise nous semble irréel. On s'attend jusqu'à la fin à ce que ce soit faux. J'ai refermé le livre et j'ai encore du mal à l'accepter, serait-ce une forme de déni? Difficile de se dire que c'est fini... et pourtant.

     Au revoir Alex et tente de te reconstruire.

     Les histoires d'Alex semblaient grandir avec ses lecteurs. Le tome 1 peut être conseillé à partir de 8-9 ans. Mais les derniers... limite.

     Il ne reste que le tome 10 sur Gregorovitch. Peut-être en saurons-nous plus sur les parents d'Alex, même si le secret de leur mort est révélé dans Snakehead. A suivre donc.

Marion (Source image : Electre)

Pour découvrir l'article du tome 8, cliquez ici

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article