L'envie de Sophie Fontanel (2011)

Publié le par Marion L.

L'envie de Sophie Fontanel (2011)

Une sorte de réflexion sur le sexe. Celle d'une femme qui se cherche en tant que femme.

     La narratrice n’a plus de rapports sexuels, du moins avec quelqu’un, et cela n’est pas « normal »,  son entourage ne comprend pas et la pousse. Mais elle n’en veut pas, son corps refuse. Il faut dire que ses expériences racontées ne se sont pas bien passées et qu’il est normal qu’elle ait un blocage qui se manifeste physiquement. Elle a perdu sa virginité très jeune, à un âge où un enfant ne devrait pas connaitre ça. Elle ne le dit pas explicitement mais elle n’était pas vraiment très consentante. Ni toutes ces autres fois, où lui voulait, et elle, le laissait faire. Le terme de viol est peut-être trop fort, mais ce n’est pas une relation saine quand on se sent obligée, car l’autre insiste, ou quand une domination existe et oblige la femme malgré elle. Une situation vécue pas de multiples femmes qui a des conséquences psychologiques pour beaucoup.

     Elle évoque donc sa sexualité, mais aussi celle des autres. Ce n’est pas vicelard, ni voyeur ou gênant, elle fait surtout un constat.

     C’est l’histoire d’une femme qui est jugée parce qu’elle ne couche pas et ne fait donc rien pour plaire. Même si au fond c’est plus compliqué que cela. Elle se recherche en tant que femme.

      Un livre qui se lit dans l’heure. Pas de palpitations, de rires, d’émotions fortes, mais une écriture qui coule sous les yeux. On lit sans même s’en rendre compte.

Marion (Source image : Electre)

Publié dans Autres

Commenter cet article