Accroche-toi Sam ! de Margaret Bechard (2004)

Publié le par Marion L.

Accroche-toi Sam ! de Margaret Bechard (2004)

Lu et article écrit en 2013. L'histoire d'un père adolescent.

     Sam est un jeune homme de dix-sept ans qui – après quelques ébats avec sa petite amie – se retrouve à élever son petit garçon, Max. Et ce n’est pas facile d’être père à cet âge, surtout que la mère est partie et qu’il l’élève seul (même si son père est là pour l’aider.) Tout semble organisé dans leur vie. Il sait qu’il n’ira pas à la fac, mais devra travailler dans le bâtiment pour être autonome financièrement, et que son monde ne tourne désormais qu’autour de son petit garçon. Et il s’y fait.

     L’histoire se passe aux Etats-Unis. Là-bas, il existe des classes adaptées aux jeunes parents, avec un service de garderie. Et Sam y est le seul garçon.

     Je le trouve très mature. Il prend ses responsabilités comme un adulte. Il fait tout pour son fils et on sent qu’il l’aime, que ce n’est pas un fardeau pour lui.

     Quelques difficultés avec le style, des phrases très courtes, un peu hachées (pour le rythme.) On est dans les pensées de Sam mais ça fait très « simple », à croire que les garçons pensent comme ça (clin d’œil.) Mais quand on voit le peu de mots qu’il prononce quand il parle à quelqu’un, on comprend mieux ce choix.

     Un beau livre malgré tout. On assiste au quotidien de ce jeune père, avec quelques flashbacks qui nous expliquent le contexte, tout ce qui s’est passé avant l’histoire. Attention, ils ne sont pas indiqués mais on s’y retrouve quand même.

     Une fin très poignante, ou du moins triste. Dur d’expliquer pourquoi sans la donner. Disons qu’on le suit tout du long avec son fils, une fille apparait, on les voit déjà comme une famille en devenir. On sent qu’il l’aime (son fils) et qu’il est encore prêt à faire des efforts et… Je ne spoilerai pas. On ne s’y attend pas du tout avant qu’il ne l’avoue à Claire, ou à son père. En plus ce choix n’est pas montré comme un choix égoïste, mais comme une autre preuve d’amour, une sorte de sacrifice. Je sais que j’en dévoile trop, mais voilà ce que j’ai pu ressentir.

     Un texte qui s’adapte très bien à l’adolescent (même si je trouve que décider d’un âge n’est pas toujours très pertinent même si cela s’avère nécessaire.)

     Est-ce que cela fait réfléchir sur les risques de tomber enceinte si on n’y fait pas attention ? Oui et non. Oui car on voit ce à quoi il renonce pour son fils, mais non car Max a déjà un an, et on n’assiste pas aux phases les plus dures des premiers mois de la vie.

     L’histoire ne le dit pas vraiment mais on remarque qu’il n’a plus de vie, qu'on le juge, qu'il n’ira pas à la fac mais devra travailler, qu'il manque de sommeil… Mais ça c’est en fond, l’accentuation n’est pas mis dessus, mais sur sa relation avec son fils qui passe avant tout, même si parfois il a honte du regard des gens.

     Il se lit très bien, et même pour des jeunes (ou moins jeunes) qui n’aiment pas lire. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Marion (Source image : electre) 

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article