L'été où je suis devenue jolie, tome 1 de Jenny Han (2011)

Publié le par Marion L.

L'été où je suis devenue jolie, tome 1 de Jenny Han (2011)

Lu et article écrit en 2013

     Isabel, ou plutôt Bayley, part avec sa mère et son frère dans la maison de vacances des Fisher (Susannah, et les frères Jeremiah et Conrad.) Ils y passent leur été depuis toujours. Et depuis de longues années, Bayley n'est que la fille, la petite soeur, celle qui aime Conrad par-dessus tout malgré toutes ces années. Sauf que cette année, ils la regardent autrement, elle est enfin devenue autre chose, elle est devenue jolie. Et ceci se confirme avec d'autres garçons du coin. Insipide, oubliée, on la remarque enfin. Le premier été où elle se retrouve sans son frère pour faire tampon entre elle et les garçons.

     On s'attend à un petit quelque chose, qui va-t-elle choisir entre les deux frères? Va-t-elle hésiter entre les deux frères comme on le voit beaucoup dans la littérature pour adolescent de nos jours? (juste un constat) Et là... elle nous étonne un peu... Je n'en dis pas plus.

      Comme ma récente habitude, je donne un avis alors que je n'en suis qu'à la moitié du livre.

     Une belle histoire, on assiste à l'histoire (l'été) d'une jeune femme de quinze ans qui se construit et devient cette femme, ou les bases de cette femme en devenir.

     Le texte est à la première persnne donc nous sommes vraiment dans sa tête et voyons les faits et gestes des autres à travers ses yeux et ses propres interprétations. A nous de nous imaginer ou de tacher de deviner si elle voit juste ou non...

     Elle a parfois des réflexes, des questions, des "je ne sais pas faire ça, est-ce le bon moment" comme si c'était une obligation, et sans être une cynique ou une bonne soeur, quoique ce soit, nous avons envie de lui répondre que ce n'est pas grave, elle n'a que quinze ans. Mais ses doutes nous rappellent un peu les nôtres à son âge (ou pas), ce qui la rend attachante. Elle est humaine, accessible (puisqu'on peut tenter de se voir un peu en elle.) Et c'est une fille bien, on lui souhaite de trouver, de connaitre ce que d'autres cherchent toute leur vie sans le trouver. Cette tension amoureuse (et non sexuelle) entre eux est envoûtante et nous entraîne malgré nous. Les chapitres courts nous poussent à lire la suite et à savoir ce qui va se passer. Car on se doute que c'est un bel été pour elle, mais on veut voir comment. Nous avons une petit idée à ce stade du roman, mais ma curiosité n'est pas assouvie, et j'aime m'attendre à être surprise à chaque page. Etrange de voir que des fois la vie réelle peut être aussi intéressante.

     Elle nous ramène de temps en temps dans son passé pour étayer ce qu'elle nous dit dans son présent. Et ce n'est pas aussi déplaisant que ce à quoi on pouvait s'attendre. Nous donne la fausse illusion de la connaitre, qu'on a assisté à plusieurs moments de sa vie et pas seulement à l'instant T. Je n'arrive pas à me décider si je le mets en coup de coeur ou pas.

     Une histoire toute bête, amour de vacances, adolescence, épreuves de la vie à affronter...

     Un très beau livre. Il m'est parvenu de bouche à oreille, on m'en disait beaucoup de bien. Et bien je suis heureuse de partager les avis. Il m'a replongée en enfance et j'ai eu envie de ravoir seize ans et de revivre ce genre d'expérience avec l'innocence et la naïveté de cet âge. Dès que je vois le deuxième, je me précipite dessus car je veux comprendre la fin. J'ai dû louper un épisode et je veux le confirmer avec le deux.

Marion (source image : electre)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article