Virus 57 de Christophe Lambert et Samantha Vandersteen (2014)

Publié le par Marion L.

Virus 57 de Christophe Lambert et Samantha Vandersteen (2014)

L’idée de base semblait bonne.

     57 enfants, tous nés par insémination artificielle du même donneur ont une terrible maladie. Dès la puberté passée, si la température dépasse les 45°C, la maladie se déclare. La mort est fulgurante et toutes les personnes à proximité meurent aussi. Ce sont 57 bombes à retardement. Voilà pour l’idée. Très vite, après la mort du premier, le centre de contrôle des maladies (CDC) prend les choses en main et enquête. Ils découvrent vite les 57 adolescents et le déclencheur (la température.) Tout aurait pu s’arrêter là (après une dizaine de pages) mais non. Un accident permet à deux des adolescents de s’enfuir alors qu’ils étaient conduits en quarantaine comme les autres. L’un est parano, persuadé qu’on le recherche parce qu’il a piraté le pentagone et téléchargé un fichier. Il ne veut donc pas être retrouvé. De plus, impossible de remettre la main sur le donneur. Grâce à lui ils pourraient trouver un vaccin. Mais lui aussi est introuvable.

     L’histoire ne se concentre donc pas sur la recherche d’un vaccin ou les raisons de la maladie mais sur la cavale des deux jeunes, l’enquête d’un inspecteur à la retraite qui recherche l’homme pour recevoir la récompense. Et très vite on parle même de la mafia. Bref, ça part dans tous les sens.

     Mais il y a un je ne sais quoi qui nous empêche de croire à cette histoire… même le personnage de Bannister, le directeur adjoint du CDC, qui mène l’enquête. Il est original, on sent la tentative de proposer un personnage qui change. Je ne parle pas de sa petite taille mais de son caractère et sa manière de parler. Un livre qui trouvera son public car il bouge, on ne s’ennuie pas, il se passe beaucoup de choses. Mais moi je n’y crois pas et ça gâche un peu la lecture. Malgré tout on s’attache à ces personnages, surtout Virgil et Sia, les deux adolescents enfuis.

Marion L. (source image : electre)

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article