Percy Jackson 3 : Le sort du Titan de Rick Riordan (2011)

Publié le par Marion L.

Percy Jackson 3 : Le sort du Titan de Rick Riordan (2011)

[lu et article écrit en 2013]

     Alors qu’ils allaient chercher deux nouveaux sang-mêlé, nos héros sont attaqués et Annabeth disparait. Pire (pas pour certains) Artémis, la déesse en personne, est kidnappée. Qui est assez fort pour enlever une déesse, l’une des douze ? Percy et ses amis doivent régler ce mystère et retrouver les deux femmes. Sauf que les ennemis veillent au grain et font tout pour les en empêcher. Pour le moment ce tome est le meilleur à mon goût, chacun son avis sur la question cette fois encore.

     Nouveaux personnages, nouvelle donne dans l’équipe si soudée Grover/Annabeth/Percy. Ce dernier n’est plus le centre d’attention, le leader, et on le voit vivre avec ça, gérer cette nouvelle situation.

     La guerre contre les Titans avance, ainsi que la découverte de nouveaux monstres. La prophétie qui annonce la victoire ou la défaite des olympiens est partout. Chaque choix a des conséquences, mais nous ne savons pas encore lesquels. L’auteur joue avec nous sur ce sujet : Thalia ou Percy ?

     Ce qui m’intrigue à chaque fois est le langage des créatures magiques et même de certains dieux. On pourrait s’attendre à un air pompeux, une langue soutenue (ils datent tout de même de l’Antiquité) mais non « ça gaze » par exemple de la part de Pégase ; un Apollon qui fait des Haïkus ridicules et qui parle comme un "jeun’s"(autant qu’un dieu peut l’être en tout cas.) C’est déconcertant mais on s’y habitue.

     Les dieux, titans et autres nous paraissent très humains, ils ont peur, peuvent s’énerver, se vexent, s’aiment… les dieux, même dans la mythologie, et surtout gréco-romaine, ont toujours eu leurs défauts. On pense par exemple à Zeus très volage, et prêt à tout pour obtenir les faveurs de la dame qu’il a dans son viseur (au point de prendre l’apparence du mari.) On retrouve bien tout cela dans le livre. Même si parfois on se demande comment ils ont fait pour détrôner les titans et rester au pouvoir aussi longtemps. Heureusement quelques dieux rattrapent la donne comme Athéna pour n’en citer qu’une (les parents de nos héros.)

     Les dieux sont énormément présents dans ce tome. Dans les précédents ils étaient en arrière fond (mis-à-part Monsieur D qui n’avait pas le choix), mais à présent ils sont là et interviennent malgré les interdictions. Je ne dirais pas qui, ni quand, ni pourquoi.

     Les titres qui m’ont interpellée dans ce tome sont : « j’apprends à faire pousser des zombies » et « je fais du catch avec le jumeau diabolique du père noël. »

Marion L. (Source image : electre)

Pour découvrir l'article du tome 1, cliquez ici

Pour découvrir l'article du tome 2, cliquez ici

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article