Divergente 3 de Veronica Roth (2014)

Publié le par Marion L.

Divergente 3 de Veronica Roth (2014)

Dernier volet de la trilogie. Lecture 2015

     Dans ce tome, Evelyn, la mère de Tobias, impose une nouvelle dictature, celle des Sans factions. Tris et les autres s’allient aux loyalistes (ceux qui veulent rétablir le système des factions) pour sortir de la ville. Ils espèrent trouver le bonheur à l’extérieur et construire une nouvelle vie.

 

     Nous découvrons enfin pourquoi cette ville est fermée, pourquoi les factions, et pourquoi la divergence. Mais ce monde est-il si merveilleux ?

 

     Tris et les autres se lancent une nouvelle fois dans un conflit. Ils espèrent améliorer le monde, au risque de subir de terribles pertes, ou au moins une horrible perte.

     Ce tome est construit comme les autres : un monde, comment Tris (particulièrement) et les autres y vivent, y évoluent. Puis quelque chose ne plait pas et c’est la rébellion, l’attaque qui change tout. Puis un nouveau monde, et rebelote. Puis ici, un troisième… on sait ce qu’on perd, mais pas ce qu’on trouve. Aucun répit pour nos personnages.

     Une fin audacieuse… frustrante, triste dans un sens, tout ce qu’on veut, mais audacieuse. A lire pour découvrir en quoi.

     Petit changement, dans ce tome nous ne voyons plus seulement les choses du point de vue de Tris, mais aussi de celui de Tobias. Nous alternons entre les deux. J’ai compris pourquoi et vous aussi lorsque vous lirez.

    Un tome riche en rebondissements et en révélations. Nous y voyons le pouvoir de la propagande, l’enjeu de la mémoire (est-ce une mort de tout oublier jusqu’à qui on est, qui on aime et sa personnalité ? La mémoire est-elle ce que l’on est ? Ce qui nous définit ?), les dangers de la science poussée à ses extrêmes, la différence mais dans le mauvais sens (celui du rejet, de l’infériorisation d’une personne…), un livre complet qui – le plus important de tout – explique pourquoi les factions. Et l’idée n’est pas mauvaise, pas mauvaise du tout.

     Une trilogie bien menée. On évolue en même temps que les personnages. Les changements de la société sont très importants, à tel point qu’on semble presque changer d’univers selon les livres.

     Mon préféré reste le premier et l’idée de monter des factions est sublime.

     On leur souhaite vraiment que tout se calme et qu’ils puissent vivre heureux… autant que faire se peut avec une telle fin. Je ne devrais pas en parler mais elle m’a marquée car je me suis attachée aux personnages. Les histoires ne nous touchent pas toujours de la même façon et celle-ci, aujourd’hui, m’a touchée.

Une très bonne trilogie.

 

Marion L. (Source image : decitre)

Pour découvrir l'article du tome 1 : cliquez ici

Pour découvrir l'article du tome 2 : cliquez ici

Publié dans Jeunesse - Adolescents

Commenter cet article